Poulie bras levé

Contrairement aux exercices présentés dans le dossier qui concerne le développement des muscles triceps, qui se font à l’aide d’un banc et d’un matériel et qui sollicitent pour la majorité plusieurs muscles à la fois, ce présent article se veut d’en fournir un qui marque le passage à la machine. Il s’agit de la technique d’extension à la poulie bras levés. Même s’il demeure quasi-obligatoire de se rendre à la salle de musculation où on trouve un entraîneur pour réaliser cet exercice, nous tenons à présenter les différents côtés de l’entraînement pour que nos lecteurs amateurs ou pratiquants de la musculation puissent en avoir une idée précise. Des muscles travaillés aux mesures de sécurité à prendre, en passant par la position et l’exécution standardisée de l’exercice, cet exposé se veut de fournir des connaissances appuyées par l’avis des professionnels du domaine en vue d’une meilleure réalisation. L’extension à la poulie bras levés est un exercice de musculation qui a pour but le développement des muscles triceps. Il porte son travail essentiellement sur la longue portion de cette partie musculaire située au niveau du haut du corps humain. En effet, sa réalisation se fait sur une machine-à-poulie dans une position qui doit répondre aux exigences techniques et physiques de ce type d’exercice. Ainsi, le pratiquant doit se mettre debout avec les jambes bien installées au sol l’une derrière l’autre. Le corps doit se maintenir en équilibre en gardant le buste incliné et le dos bien droit. Les bras doivent quant à eux être mis devant le corps et dont les paumes des mains se placent au niveau du front, vers l’avant, ce qui donnerait une posture fléchie des coudes et les avant-bras en face de la tête. C’est là que l’exécutant peut commencer la réalisation du mouvement qui, lui, consiste à pousser ou à laisser la poulie se retirer lentement en contractant les triceps, et ce, jusqu’à ce que les avant-bras soient dans le prolongement des bras. Puis, la tirer vers soi pour revenir à la position initiale. En effet, ce sont les avant-bras qui sont chargés d’exécuter l’exercice, mais le travail concerne bel et bien les triceps, car pendant tout l’exercice, ils restent contractés. Avec 4 séries de 12 répétitions, il sera permis au pratiquant de solliciter en volume la longue portion. Avec une telle réalisation suivie d’une inspiration au moment d’amener la poulie vers soi et d’une expiration avec l’effort vers l’avant, le résultat ne peut qu’être efficace. Pour une meilleure conception de l’exercice, nous vous proposons de suivre l’illustration sur le lien suivant : Cependant, des risques sont contenus dans cet exercice. En effet, il s’avère difficile, notamment pour les débutants, de se maintenir en équilibre pendant l’exécution de la technique. Il faut donc faire attention à la posture du buste et du dos et à ne pas faire intervenir les biceps lors de l’extension au risque de se blesser. Ils doivent donc rester fixes pour que le mouvement se fasse normalement. Pour les experts de la musculation, le travail à la poulie peut s’avérer désastreuse si le pratiquant se relâche au moment où elle se retire. C’est pourquoi il recommande de la lucidité en plus de la maîtrise technique.