Les Dips

Selon la catégorie du pratiquant, la partie musculaire et les performances qu’il souhaite développer, des exercices de musculation sont à réaliser. Ces derniers on fait, pour certains, l’objet d’articles détaillés afin de permettre aux pratiquants de la musculation et au public intéressé de comprendre et de bien exécuter les mouvements relatifs à chaque activité musculaire. C’est dans cette continuité que nous tâcherons dans cette présentation à développer une connaissance, basée essentiellement sur l’avis des spécialistes du domaine, sur l’exercice des dips. De prime abord, il convient de souligner que cet exercice s’adresse à tous les pratiquants de la musculation, quelle que soit leur catégorie, autrement dit, que vous soyez débutant ou confirmé de la musculation, cet exercice vous est une base dans votre sport. En effet, afin de situer le lecteur, nous commençons par la partie musculaire que sollicite et développe ce type d’exercice. Il porte donc son travail sur, principalement, les pecs et les triceps, mais intervient également, d’une façon légère, sur les dorsaux et les épaules. Pour passer à la réalisation de l’exercice, il faut la présence d’une machine à deux barres parallèles. La position doit quant à elle se faire en se plaçant entre les deux barres, une main sur chacune d’elles et les bras tendus. Enfin, les genoux doivent être fléchis vers l’arrière en croisant les jambes, d’une sorte qu’ils ne puissent pas toucher le sol au moment de l’exécution de l’exercice, le buste légèrement incliné vers le bas et la tête baissée. En fait, la position du buste reste l’élément majeur dans le travail musculaire lors de cet exercice. Ainsi, plus il est incliné, le travail se centre plus sur les pectoraux et plus il ne l’est pas, la sollicitation passe aux triceps. Le reste donc ne change pas. Après s’être mis dans la position idéale avec tous les réglages nécessaires, il ne reste au pratiquant que choisir la partie musculaire sur laquelle centrer le travail, c’est-à-dire réguler son buste en fonction qu’on opte pour le développement des triceps ou des pectoraux. Cependant, nous tenons à rappeler que, selon les professionnels de la musculation, cet exercice est basique pour améliorer les muscles pectoraux, pour lesquels d’autres exercices sont difficiles et déconseillés pour les débutants. Le mouvement se réalise en descendant le corps au plus bas possible et en le remontant jusqu’à ce que le corps soit bien droit. Il faut faire toutefois attention à ces mouvements. En fait, lors de la descente, tout dépend de la force du pratiquant à maintenir sa position et à remonter lentement vers le haut. Ces deux mouvements doivent obligatoirement être suivis de respiration. Ainsi, le pratiquant inspire en position haute et expire avec le mouvement en bas. Quant à l’intensité des répétitions de l’exercice, il communément admis dans le milieu professionnel de la musculation qu’une moyenne de 3 séries de 10 répétitions sont suffisantes pour que le travail soit complet. Il n’est cependant pas déconseillé de se reposer entre 3 et 6 secondes entre les répétitions afin de souffler et reprendre les forces. Par ailleurs, différentes variantes de prise existent pour travailler sur la machine spécifique aux dips. Pour une meilleure maîtrise, nous vous proposons de suivre la vidéo sur le lien suivant : http:// www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=o-QovlgyvYA Pour ce qui est des risques, il demeure que l’exercice des dips est moins dangereux et présente moins de périls que les développés. Néanmoins, cela ne doit pas permettre au pratiquant de se laisser faire et ne pas réussir ainsi sa position. Pour finir, nous pouvons dire que les dips sont pour la partie haute du corps ce que le squat est pour la partie basse, et ce, dans la mesure où il permet le travail de deux parties musculaires à la fois, ce qui est un gain du temps et d’effort.