La maintenance énergétique

La maintenance est un paramètre important à prendre en compte avant de vous lancer dans un régime diététique pour perdre ou prendre du poids. Elle permet donc de mesurer l’apport calorique qui équilibrera votre poids, et à partir de cette mesure, vous allez pouvoir fixer le total calorique La maintenant est un facteur qui varie selon les personnes, leurs activités et leur hérédité. Et quoi qu’il en soit, ce calcul est important aussi bien pour une prise de masse que pour une sèche. Alors comment procède-t-on au calcul de la maintenance ? Il existe différentes façons de calculer sa maintenant, la première d’entre elle est celle qui consiste à effectuer des calculs. En effet, il suffit d’additionner le nombre de calories consommées sur une durée d’environs 15 jours. Ensuite, il faudra prendre des prises de poids journalières dés le matin au réveil et avant d’avoir mangé. Enfin, vous devrez mettre en rapport les 2 calculs pour établir une relation entre la quantité de calories ingérée et le nombre de kilos que vous aurez gagné ou perdu. Il existe également une méthode nommée Mifflin-st Jeor et qui consiste à mettre en relation le poids, la taille et l’âge de la personne. On procède au calcul par la formule suivante : [9.99 x poids (en kgs)] + [6.25 x taille (en cm)] – [4.92 x âge] + 5.

Ensuite, pour calculer le niveau de l’énergie totale utilisée quotidiennement, le métabolisme de base devra être multiplié par les facteurs suivants, selon le niveau de l’activité à laquelle la personne est habituée :

Très Actif 1,4 Espagne
sédentaire (travail de bureau, travail à la maison,…) 1,5 États-Unis
ajoutez si modérément actif au travail 0,1 États-Unis
ajoutez si modérément actif au travail 0,1 États-Unis

Ainsi, l’utilisation quotidienne totale d’énergie d’une personne très inactive sera automatiquement différente de celle d’une personne très active… Prenons un exemple : (9.99 x 85) + (6.25 x 180) – (4.92 x 21) + 5 = 1870.83 Ainsi, ce chiffre correspond au niveau du métabolisme de base, et une fois que vous l’aurez multiplié par l’un de ces coefficients, vous obtiendrez un niveau de maintenance d’utilisation d’énergie. Très concrètement, ce chiffre représente le taux d’énergie que votre corps utilise suivant votre poids. L’une des autres méthodes les plus utilisées pour calculer le niveau de maintenance, c’est la méthode empirique. Elle consiste à essayer différents apports caloriques sur une période de 7 à 15 jours, tout

Ainsi, ce chiffre correspond au niveau du métabolisme de base, et une fois que vous l’aurez multiplié par l’un de ces coefficients, vous obtiendrez un niveau de maintenance d’utilisation d’énergie. Très concrètement, ce chiffre représente le taux d’énergie que votre corps utilise suivant votre poids. L’une des autres méthodes les plus utilisées pour calculer le niveau de maintenance, c’est la méthode empirique. Elle consiste à essayer différents apports caloriques sur une période de 7 à 15 jours, tout en prenant soin de vérifier les variations de votre poids. Si ce dernier se stabilise à un seul niveau alors vous avez trouvé votre maintenance !