Extension Verticale Haltere

Les exercices musculaires s’enchaînent et se complètent pour permettre au pratiquant de travailler et développer ses muscles. Ainsi, chacun a sa propre importance dans l’amélioration du corps humain. Le présent article s’inscrit dans la lignée des présentations traitant les exercices de musculation qui concernent les triceps, en l’occurrence l’extension verticale avec haltère. En effet, il s’agit d’une technique complète en vue du développement du triceps, notamment en ce qu’elle permet d’augmenter de la masse et de la force du muscle. Notre intérêt sera, dans ce qui suit, porté sur l’exécution de l’exercice et les muscles développés à travers sa pratique, et ce, en nous basant sur les conseils et suggestions de notre équipe d’experts. Appelé aussi l’extension verticale d’un bras avec haltère, cet exercice permet de travailler l’ensemble des muscles situés au niveau du triceps brachial, en l’occurrence les trois faisceaux et la longue portion. Cependant, il centre principalement le travail musculaire sur cette dernière et sollicite d’une manière secondaire les muscles de l’épaule. Côté matériel, il suffit pour le pratiquant de disposer d’un haltère et d’un banc. Car, même si l’exercice pourrait être réalisé debout, il est préférable et plus sécurisant de s’asseoir pour s’assurer du maintien de la position idéale. Cette dernière consiste donc à s’asseoir sur un banc, poser les pieds au sol en écartant les jambes à la largeur des épaules et garder le buste et le dos bien droits. Après s’être assuré de la justesse de la position, il faut placer le bras presque totalement tendu derrière la tête avec une prise en pronation de l’haltère. Telle est la position initiale de l’exécutant pour commencer à réaliser son exercice. En effet, l’exécution doit à ce moment-là être entamée par la flexion de l’avant-bras derrière la nuque en amenant l’haltère avec une prise marteau et pousser jusqu’à avoir le coude plié à 90° et le bras au-dessus de la tête. Arrivé à cette posture, il est conseillé au pratiquant de s’y maintenir pour quelques secondes en gardant la contraction des triceps pour ressentir la sollicitation de ses muscles. Le revers du mouvement consiste quant à lui à remonter l’haltère vers sa position de départ, jusqu’à avoir le bras complètement tendu. Néanmoins, il ne faut pas penser que réaliser le mouvement d’une façon accélérer peut s’avérer plus efficace. En effet, il est important de maîtriser la technique avec un rythme assez modéré. Par ailleurs, la respiration doit répondre à une logique de cohérence avec l’exécution de l’exercice. Il faut alors inspirer en descendant, bloquer le souffle en position basse de l’haltère et expirer lentement en remontant. Pour ce qui est de l’intensité des répétitions, nos experts affirment qu’il faut en faire 3 séries de 15 pour chaque bras, et ce, en alternant entre les deux. Par ailleurs, quoi qu’on dise, la conception de l’exercice ne serait complète sans démonstration. C’est pourquoi nous proposons de suivre l’illustration de son exécution dans la vidéo suivante : Sur le plan des mesures de sécurité à prendre en considération lors de l’exécution de l’exercice, il conseillé de ne pas arrondir le dos pour éviter des blessures au niveau de l’épaule. Pour ce qui est de l’efficacité de la pratique, le maintien de la pointe du coude vers le haut demeure très important.