Ecarté couché Triceps

Dans un précédent article, nous avons vu que l’écarté couché est considéré comme l’exercice de base pour le développement des pectoraux. Néanmoins, ceci n’est pas figé. En effet, toute activité physique fait, pour son bon fonctionnement, appel à plusieurs parties du corps, qu’elle sollicite et par conséquent développe. C’est donc le cas pour l’écarté couché, qui peut être réalisé en vue de travailler d’autres parties musculaires du haut du corps humain. Cet exposé se veut alors une présentation de l’exercice, sa meilleure exécution selon le muscle qu’on veut solliciter et les mesures de sécurité afin d’éviter que cela tourne au mal pour les pratiquants. En effet, hormis son intervention au niveau des pectoraux, cet exercice est également essentiel pour le développement des triceps. Pour ce faire, une légère modification de la position s’opère, et qui permet de centrer le travail sur ces derniers muscles que d’autres. Cependant, les épaules et les biceps ne sont que secondairement sollicités. Il convient de dire qu’avant de passer à l’exécution, le pratiquant doit disposer du matériel nécessaire qui lui permettrait de mieux appréhender l’exercice dans une position qui lui est propre. Il doit donc se mettre allongé sur un banc droit en y posant adroitement son dos et en installant les pieds sur le sol. Avec une prise serrée de deux haltères, les mains se mettent au-dessus de la poitrine, en gardant les coudes légèrement fléchis. Le mouvement consiste à descendre et remonter les haltères, d’un geste lent et tout en gardant la contraction des muscles. Cette application doit être suivie de respiration. Il faut alors inspirer avec le geste vers le bas et expirer en poussant les haltères. Seulement, lors de la descente, il ne faut pas amener les coudes jusqu’au prolongement des épaules, car dans ce cas, le travail sera centré principalement sur les pectoraux. Ceci pourrait donc conduire à la non efficacité de l’exercice si le pratique décide de travailler ses triceps. Pour ce qui est de l’intensité des répétitions, les professionnels du domaine recommandent d’en faire 4 séries de 12 à 15 répétitions en s’échauffant avant ou de laisser carrément cet exercice pour la fin de la séance. Pour une meilleure conception de la technique, nous proposons de suivre la vidéo suivante: Par ailleurs, vu la difficulté de son exécution, cet exercice ne peut pas, par son exigence technique, être réaliser par tous les pratiquant de la musculation. Nos experts pensent qu’il demeure dangereux qu’un tel exercice soit fait par un débutant. Toutefois, une acquisition de la maîtrise technique peut se faire au fil du temps et de l’entraînement. Pour ce faire, il voudrais donc mieux se rendre dans une salle de musculation. Enfin, il est vrai que cet exercice reste important pour travailler et finir ses triceps, mais soulignons que le pratiquant n’est pas à l’abri du danger. En effet, il faut faire très attention à la charge des haltères qui ne doit pas être lourde et à ne pas tendre les bras pour éviter les blessures, notamment au niveau des articulations. Cela, sans rappeler l’importance de ne pas modifier la position indiquée.