Ecarté couché incliné

Avant de passer à l’explication de l’exercice, son exécution, les muscles qu’il travaille et les résultats auxquels il faut s’attendre, il convient de souligner que l’écarté couché incliné constitue l’une des variantes de l’exercice de l’écarté couché. Après avoir présenté l’écarté couché sur un banc plat, notre attention sera ,dans cet article, portée sur le même exercice avec toutefois une légère modification. Cette dernière, notons-le, se limite à la position du banc, d’où justement l’adjectif « incliné » ajouté au nom de l’exercice. En effet, bon nombre des pratiquants de la musculation se demande en quoi consiste cette modification de la position, sachant que les deux variantes de l’exercice sollicitent principalement les muscles pectoraux. A travers cette contribution, nous projetons d’expliquer en détails les caractéristiques de cet exercice dans sa version inclinée. Hormis la différence de la position dans la réalisation des deux exercices de l’écarté couché, nous pouvons y noter une autre. En effet, s’il s’agit dans le cas du premier de travailler le petit et le grand pectoraux, pour ce qui du deuxième, c’est tous les pectoraux et les principaux muscles de l’épaule, à savoir : le deltoïde antérieur et le coraco-brachial. Cependant, la partie la plus sollicitée par ce type d’exercice demeure le milieu des pectoraux, afin de donner plus de finesse et de force pour cette zone du corps humain. Après avoir connu la différence entre les deux variantes et les parties musculaires travaillées par l’exercice-objet de notre présentation, il devient important d’apprendre son exécution, afin que le résultat soit à la hauteur des attentes du pratiquant. Ce dernier doit donc débuter par prendre un banc légèrement incliné (à ne pas dépasser les 45°), sur lequel il s’allonge en posant convenablement le dos. Les pieds doivent être posés au sol et les genoux fléchis. L’exécution du mouvement tient à amener ,en ouvrant les bras, les haltères jusqu’au fléchissement des coudes à pas plus 90° et à les remonter lentement au-dessus de la poitrine. La respiration peut de préférence être bloquée en inspirant légèrement au moment d’écarter les bras et en expirant normalement lors de la remontée. Par ailleurs, notons que le banc peut être incliné à plus de 45°, mais juste au cas où le pratiquant décide de centrer le travail sur les muscles de l’épaule, le deltoïde en particulier. L’avis des professionnels de la musculation dans ce cas consiste à réserver cet exercice aux pectoraux pour les pratiquants avancés. En effet, les exercices de l’écarté couché appellent à la plus grande maîtrise technique qui soit. Toutefois, il ne faut pas croire que la musculation consiste toujours à soulever des poids à charge élevée, car il s’agit ici d’une zone très sensible et d’un exercice qui cherche plus l’esthétique et la force que le volume. C’est le cas également pour ce qui est de l’intensité des répétitions. Ainsi, il suffit selon nos experts de faire trois (03) à quatre (04) séries de dix (10) répétitions. A réaliser donc avec modération. Pour une meilleure conception, nous vous proposons une vidéo illustrative de l’exercice sur le lien suivant : Enfin, par souci de sécurité, nos pratiquants sont conseillés de respecter l’exécution illustrée de l’exercice. Dans le cas contraire, des blessures peuvent surgir à certaines parties musculaires, notamment les articulations de l’épaule et les coudes.