Developpé incliné

Les exercices de musculation sont très importants pour le développement musculaire du corps humain, et ce, sur tous les plans. Ainsi, il se trouve que les pratiquants de la musculation n’ont pas le même programme d’exercices, en fonction de la nature du corps de la personne et l’objectif recherché à travers la pratique d’un tel ou tel exercice, d’une telle ou telle autre façon. Nous proposons une série d’articles traitant les différents types d’exercices de musculation et leurs exécution en programme, tout en s’appuyant sur les conseils des professionnels du domaine. Le présent se veut une présentation d’un exercice appelé le « développé incliné », de la partie musculaire sur laquelle il intervient et de sa meilleure réalisation. En effet, plusieurs parties musculaires sont sollicitées par le développé incliné à la barre, à l’image des triceps, des épaules et des pectoraux. Toutefois, il concerne principalement la musculation de la partie haute des pectoraux, située au niveau de la clavicule. La réalisation appropriée de ce type d’exercice nécessite comme matériel la présence d’un banc et d’une barre. Comme le nom de l’entraînement l’indique, le banc doit être incliné de 45° en moyenne. Son exécution doit quant à elle répondre d’abord à une position juste du corps sur le banc et par rapport à la barre. Ainsi, le pratiquant doit coller son dos et sa tête au banc, les pieds au sol ; puis, descendre la barre jusqu’au niveau des pectoraux et la remonter à sa position initiale d’un geste lent en contractant les muscles pectoraux. La prise de la barre doit à ce moment être plus écartée que la largeur des épaules. Notons que cet exercice est essentiel en vue de développer la partie haute des pectoraux, car cette dernière ne peut être sollicitée par aucun autre exercice. C’est pourquoi les professionnels de la musculation le conseillent à tous les pratiquants, quelque soit leur catégorie. Cependant, pour le cas des débutants, il faudrait commencer par de petites charges, voire une barre à vide, avec des séries pas très longues et accompagnés de préférence par un entraîneur. La charge et les répétitions peuvent être augmentées en fonction de l’entraînement. N’oubliez pas également l’importance de la respiration dans le développement musculaire, il faut donc inspirer en descendant la barre et souffler au moment de la remontée. Nous vous proposons une illustration par vidéo sur le lien suivant : Attention ! des mesures de sécurité sont à prendre en considération en vue d’une réalisation efficace et non-risquée de l’exercice. Beaucoup de nos pratiquants avancent les épaules ou le dos au moment de soulever la barre. Si c’est votre cas, diminuez le poids de barre, car des blessures peuvent surgir au niveau de cette zone musculaire, notamment aux articulations des épaules. Nos experts conseillent généralement leurs pratiquants de se mettre à l’essai pour pouvoir mesurer leurs capacités à réaliser cet exercice et suggèrent un bon échauffement de la partie haute du corps. Ainsi, les articulations des épaules –principale zone du danger- doivent être bien échauffées et étirées avant de se mettre à l’exécution de l’exercice. Enfin, les variantes de cet exercice consiste en la largeur des prises. On peut également remplacer la barre par des haltères.