Curl Haltère

A suivre les discussions et questions des pratiquants de la musculation, notamment sur les différents forums dédiés à ce genre de sujets, on s’aperçoit que la quasi-totalité d’entre eux souhaite d’avoir des bras bien développés et galbés. Dans la série des articles traitant les exercices de musculation qui concernent de travailler les muscles biceps, nous en proposons un qui demeure avancé et très efficace pour développer son tour de bras. il s’agit du « Curl haltère » qui est un excellent exercice pour augmenter la force de cette partie musculaire. Nous allons voir en quoi consiste l’exécution et la pratique appropriées de cet exercice, les différents muscles qu’il développe, et ce, en nous appuyant sur les avis et expériences des experts en musculation. L’exercice du « Curl haltère » concerne essentiellement le développement des muscles du biceps, en l’occurrence la courte et la longue portion, le brachial antérieur et le long supinateur. Néanmoins, d’autres parties musculaires sont secondairement sollicitées lors de l’exécution de cet exercice, notamment les avant-bras, les lombaires et les abdominaux. Afin de mieux réaliser son exercice et réussir à en avoir les performances attendues, le pratiquant n’a qu’à se mettre dans la position idéale en ayant en sa possession un matériel qui se limite à la présence de deux haltères. En effet, les professionnels de la musculation affirment que cette multitude de muscles que travaille cet exercice est due à la position du pratiquant lors de son exécution. Ainsi, un travail musculaire à la hauteur passe forcément par une position correcte et maîtrisée. Cette dernière consiste alors à rester debout, les pieds écartés à la largeur des épaules et le dos bien droit. Au départ, l’exécutant doit prendre deux haltères, chacun dans une main, avec des prises neutres parallèles au niveau des cuisses, en ayant les bras presque complètement tendus et les coudes collés aux flancs du corps. Il s’agit alors de fléchir alternativement les coudes pour amener l’haltère jusqu’au niveau de l’avant de l’épaule, d’un geste lent, en gardant la pression du travail et la contraction sur le bras. Il convient de souligner que lors de la flexion du coude, la prise de l’haltère doit passer vers la supination pour mieux solliciter le biceps brachial, notamment le long supinateur. Le revers du mouvement consiste quant à lui à revenir à la position initiale de l’exercice lentement. C’est ainsi que les répétitions s’alternent et se suivent entre les deux bras, et l’idéal serait d’en faire 3 séries de 12 à 15. Toutefois, le pratiquant peut effectuer l’exécution avec les deux bras en même temps avec des prises en supination des haltères. La respiration demeure très importante dans le travail du muscle. Toutefois, il faut qu’elle s’accorde avec la technique de l’exercice pour que l’exécution soit complète. Ainsi, il faut inspirer au début du mouvement et expirer lors de la flexion. Pour une meilleure conception de l’exercice, voici une vidéo illustrative de son exécution : Pour finir, il convient de rappeler qu’il s’agit ici d’un exercice qui demande beaucoup de maîtrise technique pour prétendre à réussir son exécution. Ainsi, notre équipe d’experts insiste sur le fait de garder la position indiquée et de ne pas s’aider des épaules lors du mouvement de flexion. Tout le travail doit donc être centré sur les bras. Pour ce qui est des mesures de sécurité, il est important de ne pas trop tendre les bras en position basse pour éviter de se blesser. Enfin, notons qu’au cas où l’exécution de l’exercice s’avère difficile dans la position présentée, il en existe des variantes pour travailler les mêmes muscles et obtenir les mêmes résultats. Ainsi, la technique peut s’effectuer assis en posant le dos à un banc pour éviter de tricher.