Curl Concentration

Bon nombre des pratiquants cherchent à développer la finition et l’isolation des muscles biceps, et ce, en les considérant comme étant importants pour l’équilibre musculaire des deux côtés du haut du corps. A ce titre, l’exercice du « Curl concentration » reste le plus conseillé par les professionnels de la musculation. Afin de répondre aux attentes de nos lecteurs pratiquants et amateurs de la musculation, cet article est consacré à la présentation des différents aspects de cet exercice. Ainsi, il est question de savoir en quoi consiste sa technique d’exécution avec le matériel qui lui est approprié et les muscles qu’il développe. Ce, en se référant aux avis et conseils de notre équipe d’experts. L’exercice du « Curl concentration » concerne principalement le développement des muscles biceps situés à la face du bras. Ainsi, durant son exécution, le travail est centré sur la courte et la longue portion du biceps, le brachial antérieur et le long supinateur. Néanmoins, il peut d’une manière secondaire solliciter les muscles de l’avant-bras. Comme c’est le cas pour tous les exercices de musculation, il est important de se mettre dans la position idéale pour que l’exécution soit réussie et apporte ses fruits. En effet, les professionnels de l’activité s’accordent à considérer pour ce qui est du « Curl concentration » que le pratiquant doit s’asseoir sur un banc et caller bien les pieds au sol en écartant ses jambes. Le dos doit quant à lui être légèrement incliné vers le bas et le triceps placé contre le côté interne de la cuisse avec le coude fléchi. Il ne reste à ce moment qu’à prendre un haltère avec une prise, de préférence neutre, de la main pour commencer l’exécution du mouvement. En effet, ce dernier consiste à monter d’un geste lent la charge jusqu’au niveau de la poitrine en terminant avec une prise en supination. Cette première phase de l’exercice doit être suivie d’expiration en montant et d’un blocage du souffle au moment où l’haltère arrive en position haute. Une fois dans cette posture, la pression et la contraction doivent être mises sur le biceps. Après cela, l’autre phase de l’exercice consiste enfin à descendre lentement jusqu’à avoir le bras presque tendu et inspirer avant d’entamer l’autre répétition. Concernant l’intensité du travail, les experts de la musculation recommandent d’en faire 3 séries de 12 répétitions en alternant entre les deux bras. L’exécutant peut également varier entre une prise serrée et une autre qui l’est moins contre l’intérieur de la cuisse. Pour une meilleure conception de la technique, nous proposons de suivre l’illustration sur la vidéo suivante : Sur le plan des mesures de sécurité à prendre, il est conseillé de ne pas trop tendre le bras en descendant l’haltère, car ceci peut avoir des conséquences dangereuses au niveau de l’articulation du coude. Ce dernier ne doit entre autres pas être coincé à la cuisse pour faciliter sa flexion. C’est donc le triceps qui doit être posé à cet endroit, contrairement à ce que font certains de nos pratiquants. Pour ce qui est du reste, tout doit répondre à la position indiquée, notamment celles du dos et du buste qui ne doivent intervenir à aucun moment lors du mouvement pour ne pas fausser les résultats de l’exercice.